Aller au contenu
Forum Planète-Smartphones

Android détrône Symbian


Messages recommandés

elop-1.jpgplate-forme-en-feu-dans-le-golfe-du-mexique-4492325oxrjv-300x300.jpg

 

Note préalable : Nokia n’a pas encore confirmé la légitimité du mémo, va falloir attendre un peu.

 

Voici un évènement qui, d’après moi, annonce un tournant majeur dans l’histoire de Nokia. La firme va mal, depuis la sortie de l’iPhone c’est la dégringolade, chute amplifiée par l’arrivée d’Android et son incroyable ascension ces derniers mois.

 

Le 11 Février se tient le Nokia Capital Markets Day à Londres, une journée dédiée stratégie et analyse financière. Nous savions que le 11 serait une date très importante pour Nokia, à la veille du MWC 2011, mais l’évènement a pris en ampleur suite à la publication d’un mémo interne rédigé par le PDG de Nokia, Stephen Elop, intitulé « Burning platform ».

 

Publié initialement sur Test Mobile

 

Le PDG fait référence à une plateforme pétrolière en feu et raconte l’histoire d’un homme qui a dû prendre la décision la plus importante de sa vie, sauter de la plateforme dans les eaux glacées ou reste sur la plateforme et mourir brûlé. L’homme a finalement décidé de sauter, a survécu et a pu raconter son histoire. Cet homme, aujourd’hui et d’après Elop, c’est Nokia. La firme doit maintenant prendre une décision, la décision qui déterminera le futur du géant du mobile en chute libre.

 

Le mémo en question est réellement puissant, je vous invite à le lire en fin d’article. Voici quelques commentaires et morceaux choisis.

 

Elop commence par raconter son histoire de plateforme en feu puis conclut par :

 

We too, are standing on a « burning platform, » and we must decide how we are going to change our behaviour.

 

 

Ensuite, il explique de ces derniers mois, il a écouté, appris, des actionnaires, opérateurs, développeurs, fournisseurs ainsi que des employés de Nokia et que ce mémo est le « compte rendu » de ces quelques mois : ils se tiennent sur une plateforme en feu et les explosions responsables de la situation sont multiples.

 

I have learned that we are standing on a burning platform.

 

 

Elop explique la concurrence est rude est qu’elle évolue plus rapidement que prévu. Il commence par Apple, qui a redéfini le marché du smartphone avec son iPhone et a réussi à attirer les développeurs dans son écosystème fermé mais puissant. Le PDG aborde ensuite les parts de marché d’Apple dans le mobile et conclut par une constatation : Apple possède aujourd’hui le segment haut de gamme.

 

For example, there is intense heat coming from our competitors, more rapidly than we ever expected. Apple disrupted the market by redefining the smartphone and attracting developers to a closed, but very powerful ecosystem.

 

In 2008, Apple’s market share in the $300+ price range was 25 percent; by 2010 it escalated to 61 percent. They are enjoying a tremendous growth trajectory with a 78 percent earnings growth year over year in Q4 2010. Apple demonstrated that if designed well, consumers would buy a high-priced phone with a great experience and developers would build applications. They changed the game, and today, Apple owns the high-end range.

 

 

Le PDG aborde ensuite Android, qui en deux années seulement a attaqué le marché haut de gamme, attiré des développeurs et s’en prend maintenant au segment moyenne gamme avec des appareils en dessous de 100€.

 

And then, there is Android. In about two years, Android created a platform that attracts application developers, service providers and hardware manufacturers. Android came in at the high-end, they are now winning the mid-range, and quickly they are going downstream to phones under €100. Google has become a gravitational force, drawing much of the industry’s innovation to its core.

 

 

Finalement, il y a le segment entrée de gamme, initialement largement occupé par Nokia, qui a vu depuis 2008 un nombre impressionnant de constructeurs de la région de Shenzhen en Chine proposer des terminaux aux prix très bas. D’après certains analystes, ces constructeurs produisent à eux seuls près de 1/3 des mobiles vendus dans le monde et mangent les parts de marché de Nokia dans les pays émergents.

 

Let’s not forget about the low-end price range. In 2008, MediaTek supplied complete reference designs for phone chipsets, which enabled manufacturers in the Shenzhen region of China to produce phones at an unbelievable pace. By some accounts, this ecosystem now produces more than one third of the phones sold globally – taking share from us in emerging markets.

 

 

Par ces quelques lignes, Elop rappelle la difficile situation dans laquelle se trouve Nokia, le segment haut de gamme est attaqué et même occupé par Apple et, de plus en plus, par les smartphones Android, qui se retrouvent également en moyenne gamme et les parts de marché de Nokia sur le marché de l’entrée de gamme se réduisent comme peau de chagrin en raison des constructeurs chinois qui produisent des mobiles en moins de temps qu’il n’en faut pour « Nokia de réaliser une présentation Powerpoint » (citation du mémo, dixit un employé de la firme, sous un ton à moitié humoristique à moitié réaliste).

 

Voici d’ailleurs une phrase qui résume bien la situation, de façon dure et franche, mais réaliste :

 

The first iPhone shipped in 2007, and we still don’t have a product that is close to their experience. Android came on the scene just over 2 years ago, and this week they took our leadership position in smartphone volumes. Unbelievable.

 

 

Stephen explique ensuite que Nokia est capable d’innover mais ne le fait pas assez rapidement, exemple avec MeeGo, plateforme très prometteuse chez Nokia mais qui tarde à arriver. D’après Elop, à ce rythme, « fin 2011 il n’y aura qu’un seul mobile équipé MeeGo dans notre catalogue ».

 

Après MeeGo, il aborde Symbian. Qui « a prouvé ne pas être compétitif sur certains marchés leaders comme celui de l’Amérique du Nord. De plus, Symbian a prouvé qu’il était un environnement de développement difficile » dans lequel il est presque impossible d’arriver à combler les besoins grandissants des utilisateurs. « Si Nokia continue [dans cette direction] comme avant, nous nous retrouverons de plus en plus en retrait, alors que nos concurrents continueront d’avancer encore et toujours ».

 

Elop affirme ensuite que le pire dans cette histoire, c’est que Nokia ne combat pas avec les bonnes armes, essaie de riposter mobile par mobile alors qu’aujourd’hui, « la bataille des appareils s’est transformée en guerre des écosystèmes, qui incluent pas seulement le matériel et le logiciel, mais aussi les développeurs, les applications, l’e-commerce, la publicité, la recherche, les applications sociales, les services géolocalisés, les communications unifiées et beaucoup d’autres choses ». Stephen a raison, j’ai envie de dire que c’est ce que Nokia a essayé de faire depuis 2009 avec Ovi, sans succès majeur.

 

Il est temps de prendre une décision, la concurrence ne prend pas des parts de marché avec des mobiles mais avec des écosystèmes entiers :

 

Our competitors aren’t taking our market share with devices; they are taking our market share with an entire ecosystem. This means we’re going to have to decide how we either build, catalyse or join an ecosystem.

 

This is one of the decisions we need to make. In the meantime, we’ve lost market share, we’ve lost mind share and we’ve lost time.

 

 

Hier, les notations de crédit de Nokia A long term et A-1 short term (notations A et A-1 sur long et court terme) on été remises en question car Standard & Poor’s doute de la compétitivité de la firme. Pour ce qui est des consommateurs, la réputation de Nokia est largement moins bonne qu’avant, notamment en Angleterre où « seulement 1 personne sur 5 préfère Nokia aux autres marques ». Ceci est valable dans la plupart des marchés où Nokia est traditionnellement leader.

 

Elop termine en expliquant qu’il a cherché à comprendre d’où venait le problème durant ces derniers mois et que la firme est prête à aller de l’avant. « Le 11 Février, Nokia annoncera sa nouvelle stratégie, qui sera un gros effort pour transformer l’entreprise ».

 

When we share the new strategy on February 11, it will be a huge effort to transform our company. But, I believe that together, we can face the challenges ahead of us. Together, we can choose to define our future.

 

 

Préparez-vous, donc, à une grosse annonce le 11 Février, avec potentiellement de belles présentations Dimanche 13 Février à la veille du MWC. Nous serons sur place pour couvrir la conférence. Pour le coup, je vais m’abstenir de faire des suppositions ou prévisions, nous n’avons que quelques jours à attendre, je préfère m’en tenir aux faits.

 

Sources: Le blog du N8& SymbianFrance

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 66
  • Created
  • Dernière réponse

Bah faut quand même être aveugle pour pas voir que Nokia est sur une pente descendante depuis longtemps maintenant :laugh: je passe souvent pour un accroc a l'iPhone mais si Nokia avait su réagir a temps au lieu de continuer a développer un Symbian complètement dépassé et un Meego fantôme je ne passerais pas mon temps a les descendre :laugh:

 

Enfin on verras bien le 11 février, mais si c'est pour dire que Nokia vas se mettre a Windows Mobile alors la c'est la fin tongue.png par contre j'attend avec impatience les annonces sur Meego pour voir si ce que je disait dés le début arrive :pompom: ( a mon avis il y auras peut être 1 seul terminal sous Meego comme Maémo avec le N900 :bye: )

 

Allez Nokia mettez nous du Android dans vos téléphone et je suis presque sur que les ventes vont remonter aussitôt :laugh:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'on pourrait fermer ce topic avec cet article/note :laugh:

 

Cela dit je n'ai jamais un eu un mobile sous WM7 en mains mais je ne comprend pas trop les critiques (du moins pas a ce point) car ca ressemble quand même a un tout nouvel OS qui n'a rien a voir avec la version 6.5 et Microsoft semble quand même avoir innové pour l'interface/ergonomie. Je sais que le sytème est fermé et qu'il y a des manques (tout comme IOS même si ca va mieux) mais a par ca qu'y a il de si mal dans WM7 ?

 

Concernant Nokia et Symbian/Androïd ceux qui refusaient de se rendre a l'évidence doivent l'avoir mauvaise :pompom:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

rien de mal dans WM7 ! c'est vraiment un système nouveau et comme tu le dits rien à voir avec WM 6.5, dossiers, sous-dossiers, etc.

Tout est fluide, rapide, interactif et intuitif.

Le système est jeune, très jeune et manque bien sûr d'une bonne MAJ.

Mais pour avoir tester, je pense qu'il fera du chemin !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En dehors de l'OS je pense qu'il y as aussi le contenu que l'on peut rajouter et le Market de microsoft est comme qui dirait inexistant :pompom: je pense que ce serait dommage que Nokia se tourne vers cette solution mais bon il faut pas oublier que le personnage principal qui s'exprime de chez Nokia vient quand même de microsoft....

 

 

Pour en revenir a Symbian je me dit la même chose chaque jour quand j'utilise mon N8 => Quel gachis :laugh: un si beau téléphone et si bien fini avec un tel OS :laugh: enfin on vas attendre le 11 Février et attendre ce que vas proposer Nokia :laugh:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share


×
×
  • Créer...