Aller au contenu
Forum Planète-Smartphones

Apple sabote ses appareils réparés chez des indépendants


Messages recommandés

Oui et non. Oui pour les raisons données précédemment mais non car c'est un moyen pour Apple de forcer la main sur le lieu de la réparation ainsi que du matériel employé. Après tout, si quelqu'un souhaite du matériel compatible pour économiser quelques euros au risque d'avoir des soucis de sécurité, c'est son problème. Et ça devrait rester possible àmha :chepas:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent article peut être que certain neuneu de Frandroid ou autre site pro Android vont un peu mieux comprendre lol mais c'est pas gagné vu le niveau des commentaires quand on parle de ça sur les réseaux sociaux ....

 

Et comme j'ai déjà dit aucun réparateur non agrée ne possède de pièces détachées ce ne sont que des pièces de contrefaçon ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après tout, si quelqu'un souhaite du matériel compatible pour économiser quelques euros au risque d'avoir des soucis de sécurité, c'est son problème. Et ça devrait rester possible àmha :chepas:

Le soucis, c'est que bien souvent, les téléphones réparés avec des économies de bout de chandelle se retrouvent sur le marché de l'occasion. Je pense qu'avec ce système, Apple s'assure aussi que les changements de mains ne viennent pas nuire à son image.

Ca devrait aussi grave rassurer les acheteurs de produits d'occasion.

Maintenant, la problématique sera sur les produits qui auront 2-3 ans, est-ce que cela vaudra le coup de les réparer? Cela ne va t-il pas entrainer un renouvellement de mobile plus rapide?

Modifié par Horicchio
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Après tout, si quelqu'un souhaite du matériel compatible pour économiser quelques euros au risque d'avoir des soucis de sécurité, c'est son problème. Et ça devrait rester possible àmha :chepas:

Le soucis, c'est que bien souvent, les téléphones réparés avec des économies de bout de chandelle se retrouvent sur le marché de l'occasion. Je pense qu'avec ce système, Apple s'assure aussi que les changements de mains ne viennent pas nuire à son image.

Ca devrait aussi grave rassurer les acheteurs de produits d'occasion.

Maintenant, la problématique sera sur les produits qui auront 2-3 ans, est-ce que cela vaudra le coup de les réparer? Cela ne va t-il pas entrainer un renouvellement de mobile plus rapide?

 

 

 

Tout a fait d'accord avec ça aussi :good:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quelques jours, un cabinet d’avocat de Seattle cherchait à entrer en contact avec des propriétaires d’iPhone bloqués par l’erreur 53 suite à une mise à jour d’iOS. Le but monter un dossier contre Apple. Le dossier a été déposé hier.

Voilà, c’est fait. Le second recours collectif contre Apple pour l’année 2016 aura bien lieu. Et pour la seconde fois, les consommateurs reprochent à Apple sa politique de mise à jour de ses iPhone. Dans cette seconde plainte, portée devant le tribunal fédéral de Californie du Nord par le cabinet d’avocat PCVA, la firme de Cupertino est poursuivie pour avoir bloqué « sciemment » les iPhone dont le bouton Touch ID a été cassé ou réparé par un technicien non agréé. Le montant des dommages et intérêts demandé par PCVA s’élève à 5 millions de dollars (sans oublier le remplacement du smartphone).

apple-iphone-6-pem-2.jpg

Si vous êtes propriétaire d'un iPhone 6, vous feriez bien de soigner le bouton Touch ID

Touche pas à mon Touch ID

Faisons un petit rappel des faits. La semaine dernière, nous rapportions dans nos colonnes que de nombreux utilisateurs d’iPhone 6 et 6 Plus ont découvert que leurs smartphones étaient bloqués par une erreur numérotée « 53 ». Il s’avère que cette erreur est due à une vérification réalisée par le logiciel de mise à jour pour contrôler l’intégrité du bouton Touch ID.

Si la vérification n’aboutit pas à une réponse satisfaisante, le logiciel de mise à jour stoppe sa procédure et affiche un message : « l’iPhone ne peut être restauré. Une erreur inconnue est survenue (53) ». Seulement la vérification ne s’effectue pas avant d’appliquer la mise à jour, mais pendant. En s’arrêtant, il bloque le téléphone de façon permanente... Quelques jours plus tard, le cabinet PCVA, basé à Seattle, entamait la procédure pour monter un dossier contre la firme de Cupertino.

Protection des données : un devoir absolu ?

La réponse officielle d’Apple sur ce problème est, comme tant d’autres fois, basée sur la responsabilisation du client : c’est lui qui a fait une erreur en premier lieu en ne se rendant pas chez un réparateur agréé (au Genius Bar en d’autre terme) au moment où son bouton Touch ID ne fonctionnait pas (quid de de ceux qui n’utilisent pas cette fonction et qui ne savait pas que le téléphone était défectueux...). D’autant que Touch ID est un élément central dans la protection des données de l’utilisateur.

Il y a un double discours gênant dans la réponse d’Apple. Bien sûr, Touch ID est crucial, car il gère l’accès aux informations personnelles et permet de payer un bien avec son mobile (sur l’App Store, sur iTunes ou par le biais d’Apple Pay). Il est donc important de préserver ce niveau de protection. D’un autre côté, il apparait comme une évidence qu’Apple souhaite garder le contrôle sur l’écosystème « après-vente » de ces produits. La réparation, notamment. Car, vous vous en doutez, les interventions techniques coûtent deux à trois plus chers au Genius Bar que chez un réparateur tiers.

Pourquoi l'iPhone doit-il être bloqué ?

L’autre point soulevé par ce dossier est la façon dont la mise à jour s’effectue. Pourquoi la vérification de l’intégrité de Touch ID s’effectue-t-elle pendant la mise à jour et non avant. Le programme pourrait très bien refuser d’appliquer la mise à jour quand la vérification n’est pas concluante au lieu de bricker le mobile. Ainsi, l’iPhone reste opérationnel en attendant qu’une solution soit trouvée. Que le téléphone ne soit plus sécurisé à cause de son propriétaire (casse ou remplacement) relève de la responsabilité de ce dernier, pas d’Apple. Alors, pourquoi prendre la responsabilité (et le risque) de le décevoir par ce genre de pratique ? Une question à 5 millions de dollars...

 

 

http://www.lesmobiles.com/actualite/20974-le-recours-collectif-contre-l-erreur-53-d-apple-est-depose.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...

Apple sabote rien du tout le soucis est que beaucoup de boutique se disent réparateur de Apple mais Apple ne donne pas de pièces détachés donc c'est a chaque fois de la contrefaçon .... si Apple voulait il pourrais porter plainte contre tout ces réparateur que se dise "agrée" ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×
×
  • Créer...